La dernière page – Hollow West

 

La dernière page – Hollow West

Pourquoi ? Au départ, j’avoue que je n’étais pas forcément tentée par la lecture ; un masque surgit de nulle part nous vente son mystérieux roman. Je redoutais que derrière cette obscure promotion se cache un grand vide. Mais comme je suis un minimum curieuse, ce fut après la lecture des premières pages, que je me suis dit que j’allais continuer jusqu’à la dernière… On y va.

L’histoire : Roman le personnage principal, baiseur sans foi ni loi, aime et revendique les relations à usage unique. Bien dans son mode de vie, flanqué de son meilleur ami Miki, il ne voit pas pourquoi il devrait changer, jusqu’au jour où il rencontre Marline et que tout bascule et la liberté qu’il chérissait est rapidement remise en question.

Et alors ? Je dois quand même avoué que malheureusement la fin m’a été dévoilée en lisant un commentaire sur le roman. (donc évitez de trop en lire si vous êtes intéressé par La dernière page.) Ma lecture ne fut donc pas complètement enveloppée de mystère, mais tant mieux, car j’ai peut-être été plus attentive au style de l’auteur qui m’a agréablement surprise. Notamment pour dresser le portrait de Roman, avec la pointe de cynisme que j’affectionne tout particulièrement. Si bien, que j’ai déduit au cours de la lecture, que l’auteur ne devait pas être étranger aux sentiments de son personnage…. Caché derrière son masque, ne dévoilait-il pas ses propres dérives.. jusqu’à ce que je découvre que l’auteur est une femme ! Et c’est là la force, à mon sens, d’Hollow West. Au delà d’une idée originale (qui fera sans aucun doute cogiter lecteurs et auteurs que nous sommes) notre écrivain masqué se glisse facilement dans son personnage et dévoile, je l’espère sa capacité à changer de masque.

En bref : Des chapitres courts, du suspens sans être un thriller, une légère touche de fantastique, avec une réflexion en filigrane sur la société actuelle et notre libre arbitre, voilà ce que vous trouverez dans La dernière page.

Extraits :

C’est tout juste si on parvient encore à penser par nous-même ! Parce que ne vous leurrez pas, toutes nos idées, nos connaissances, nos principes moralisateurs, ce sont eux qui les ont insufflés ; ils ont semé la graine de la pensée globale, ont année après année, arrosé le sol fertile de notre conscience, puis une fois la fleur éclose, ils l’ont entretenue.

J’étais l’accessoire indispensable dans les mariages […]. L’éternel célibataire bien dans sa peau qui apporte un souffle d’extravagance à la conformité ringarde des cérémonies.

Pour trouver La dernière page d’Hollow West

https://www.amazon.fr/derni%C3%A8re-page-Hollow-West-ebook/dp/B074RLKTTT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *