Rencontre avec Clément Lefèvre, illustrateur Bande Dessinées

Mais pourquoi ?

Me voilà, par une journée pluvieuse et profitant d’un moment de liberté, à la librairie Au Temps Lire, afin d’aller chercher une dose de lectures. A peine rentrée dans ce petit paradis, mon regard va vers une table où l’on dessine dans un silence quasi religieux.

Je m’approche et vois Clément Lefèvre, armé de son pinceau à réservoir d’eau et qui en quelque gestes qui nous feraient hésiter entre la facilité et la magie, donne vie à Epiphanie Frayeur. Evidemment quand je vois ce genre de prouesse, je me dis que moi aussi je veux ma dédicace personnalisée et en couleur s’il vous plait !

L’histoire :

Mais d’abord faisons connaissance avec Epiphanie Frayeur ! Cette petite fille au regard craintif et aux gestes mal assurés, vit depuis toujours avec sa peur sur les talons. Quoi de plus normal, puisque sa peur a pris la place de son ombre ! Et pour compliquer la situation, Epiphanie vit une autre situation effrayante : elle a perdu son chemin. Le chemin qui doit la mener vers la thérapie dont elle a justement besoin pour se débarrasser de sa peur !

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur est une bande dessinée aux allures d’album de jeunesse qui a beaucoup à dire derrière les magnifiques illustrations de Clément Lefèvre. L’histoire, signée Séverine Gauthier, s’adresse aux enfants de huit-dix ans et leur peur inexplicable, encombrante bien ancrée et pas facile à déloger.

Et alors ?

J’ai lu Epiphanie Frayeur à ma fille de 6 ans et demi et après avoir opérer quelques raccourcis ou décodages dû à son âge, elle a adopté le personnage. Identification immédiate au personnage ou à sa peur?? L’ouvrage est une amorce à un dialogue parents-enfants, il est aussi un outil en puissance pour les enseignants (et là je sais qu’il y en a qui m’écoute!)

Mais derrière la peur, on s’amusera avec les jeux de mots mis en illustrations ! J’ai cru même croisé l’humour de Ray

Et pour terminer voici la dédicace personnalisée offerte à ma fille.

En bref : à mettre entre toutes les mains !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *