La fille du train – Paula Hawkins

La fille du train, Paula Hawkins
La fille du train – Paula Hawkins – 2015

(3 / 5)

Mais pourquoi ? Parce qu’il y a des têtes de gondoles, un  film qui sort, et qu’il parait que ça se lit vite et bien, alors pourquoi pas !

L’histoire : Un trajet répétitif en train permet à l’imagination gangrenée de Rachel de se projeter dans la vie d’une couple d’inconnus. Jusqu’au jour où une mystérieuse disparition donne l’envie au voyeur de devenir acteur…

Et alors ? Difficile de ne pas se laisser embarquer. Je partage avec Rachel, cette tendance à vouloir subtiliser quelques instants de vie d’inconnus, l’air de rien et tout à fait excusable quand on est en transport en commun. Pour ma part, il n’y a jamais eu les prémices pour un roman policier, mais ici quand une routine anodine devient le départ d’une histoire à suspens, on n’a aucune envie de rester sur le quai. La fille du train m’a tendu les bras, au départ, un bon rythme de croisière, la juste dose de détails qui nous permet de nous relier aux personnages, un style plus que correct pour ce genre de roman. Malheureusement vers le milieu, les grosses ficelles inhérentes au genre sont tirées. On n’y croit un peu moins, et j’avoue que j’avais flairé la fin. Dommage…

En bref : lecture facile, sans doute pour un public plus féminin.

Extrait : 

La tête appuyée contre la vitre du train, je regarde défiler ces maisons, comme un travelling au cinéma. J’ai une une perspective unique sur elles, même leurs habitants ne doivent jamais les voir sous cet angle. Deux fois par jour, je bénéficie d’une fenêtre sur d’autres vies, l’espace d’un instant. Il y a quelque chose de réconfortant à observer des inconnus à l’abri, chez eux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *